Ensemble, pour un monde nouveau !

Le Train Jaune au cœur des préoccupations ferroviaires de Jean Luc Gibelin, vice Président de la nouvelle région chargé des transports.

Jean Luc Gibelin, Vice-Président de la Région, Patrick Cases et moi même, les cheminots CGT, les usagers nous sommes retrouvés à Villefranche de Conflent pour parler du Train Jaune et du transfert par la SNCF des ateliers de Béziers (5000 M2) dans la ville fortifiée par Vauban au pied du Canigo (1000 M2). Par ricochet cela peut entrainer un passage au privé des activités ferroviaires et au mieux un déplacement vers Nevers. Alors que le transfert devait se faire en début d’été, ni la Région, ni le Département n’ont été mis au courant par la SNCF. L’occasion pour le Vice-Président de la Région chargé des transports de déclarer : « toutes les activités du Train Jaune doivent rester dans la maison SNCF, là où elles sont aujourd’hui, dans le service public et la convention TER ». En écho, pour les usagers, Georges Bartoli avertissait  : « Nous nous mettrons en travers de tout projet de privatisation et de tout ce qui pourrait amoindrir l’attrait du Train Jaune » enfin pour Jean Louis Alvarez,  ex cheminot du Train Jaune sanctionné par la SNCF : « on peut reconquérir les 300000 voyageurs, en 1 an, si on fait ce qu’il faut pour passer le temps de trajet Villefranche-Latour de Carol de trois heures à deux heures. Et c’est possible! » Et l’ex maire, conseiller général de Font Pédrouse de poursuivre : « Si en plus on revoit les tarifs à la baisse, il devient concurrentiel du bus et même de la voiture ». C’est Julien Berthelemy, secrétaire des Cheminots CGT qui a conduit et organisé la visite et Mario Mazel, cadre retraité de la SNCF, co-auteur, pour la CGT, du contre projet de rénovation à l’identique du Train Jaune qui assurait les explications techniques. Pour Jean Luc Gibelin, qui se rendait ensuite sur le site ferroviaire de Cerbère, puis rencontrait le député Aylagas et enfin assurait la réunion publique du soir à Céret, il n’y a pas photo le Train Jaune est viable et a de l’avenir. Les explications stupéfiantes du technicien retraité  n’ont fait que conforter les convictions du nouvel élu régional. La machine « historique » dite Z 100 est la seule qui peut convenir tant pour soulager la ligne que satisfaire les usagers. Les nouvelles (Z150) trop lourdes abîment la voie donc génèrent, des frais (pour la région), des réductions de vitesse et un rejet du public qui ne les trouvent pas conformes à l’histoire et au caractère du petit Train Jaune. Au demeurant les rénovations à l’identique permettraient de maintenir les ateliers et les emplois sur le site de Béziers et d’agrandir celui de Villefranche avec une dizaine d’emplois à la clé plus l’activité économique générée induite pour le territoire. Cela génèrerait aussi des filières de formation pour une trentaine de métiers induits par la rénovation à l’identique et, cerise sur le gâteau, à terme la région, l’Etat et la SNCF feraient des économies. Ce qu’il se passe aujourd’hui est aberrant des machines récentes inadaptées ne roulent pas ou détruisent la voie, les réparations se font en Suisse et hors Région avec un transport par route, bref on marche sur la tête. Pour Georges Bartoli, représentant les usagers pour la sauvegarde du Train Jaune  » Voilà le résultat quand la SNCF ou le Conseil Régional font des choix sans consulter les cheminots sur la technique et les usagers sur les besoins … ». Message bien reçu par le Vice-Président en charge des transports dans la nouvelle Région.

Nicolas Garcia

 

 

1 Comment

  1. MAZEL MARIO

    Vous avez parfaitement résumé cette visite sans rentrer dans le détail pour plus d’infos je vous rappelle l’adresse du site http://www.sauverletrainjaune.fr ou vous pouvez consulter une vidéo que nous avons réalisé à l’occasion « des assises du rail  » pour expliquer le train jaune au travers de la problématique de son matériel qui permet a tous de se faire une opinion .Notre rôle est de porter à la connaissance du plus grand nombre ces éléments celui des élus est de choisir en connaissance de cause .Je vous invite donc à les diffuser le plus largement possible. je Reste a votre service pour défendre le train jaune historique car le défendre c’est défendre notre région ,ses talent son savoir faire et nos emploies M.MAZEL MARIO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *