Monsieur le maire,

Mon dernier courrier envoyé depuis plus d’un mois, n’a pas reçu la moindre réponse de votre part. Ce n’est pas très respectueux des usages républicains et démocratiques. Quoi que vous en pensiez mes collègues comme moi-même sommes des élus du peuple.

L’article paru dans divers médias ces jours-ci concernant la démission de certains conseillers municipaux et adjoints de l’équipe sortante met un focus négatif sur notre commune et c’est dommage. En cette période de crise, il faut dépasser les égos, accepter le débat démocratique et ne se priver d’aucune compétence, d’aucune bonne volonté, pour faire face au mieux à ce qui nous incombe comme municipalité dans la gestion de cette situation inédite. Nous proposons que tous les membres du conseil municipal qui le désirent fassent partie de la cellule de crise ou a minima que chaque groupe y soit représenté par les élu-e-s qu’il souhaite.

Bien évidemment cette cellule ne peut pas être une simple chambre d’enregistrement, il faut que l’on puisse débattre car c’est souvent de l’échange que sortent les meilleures décisions. Parmi tous les élus il y en a qui ont une expérience qui pourrait être utile. Je suis moi-même vice-président du Conseil Départemental. Cette institution joue et jouera un rôle déterminant dans la gestion et la sortie de cette crise sanitaire. Pourquoi se passer de tous ces «plus»? Après le premier tour des élections municipales du 15 mars, il apparaît que beaucoup d’élus de la commune sont représentatifs d’une part plus ou moins importante de la population, il serait donc tout à fait normal que tous soient associés à la réflexion sur les décisions municipales concernant le COVID19. Par ailleurs en plus de la dotation en masques de la population, que nous espérons rapide, nous proposons, entre autres, de ré-ouvrir les cimetières, le marché, d’entretenir les abords du bassin d’orage et le « parcours de santé » qui fut négocié avec les aménageurs avant votre mandat lors de la première tranche de la réalisation de la ZAC « Les Closes ». Enfin, même s’il est normal que les cérémonies soient annulées, nous vous proposons de pavoiser et fleurir le monument aux morts pour la célébration de la victoire du 8 mai 1945. Bien sûr tout cela doit se faire dans le respect des gestes barrière, de la distanciation physique et de la protection de la population comme des agents territoriaux de la commune.

Le besoin de démocratie nous semblent encore plus criants aujourd’hui. En tout cas, comme nous l’affirmons depuis le début du confinement, notre groupe est disponible pour participer à la cellule de crise dont vous l’avez immédiatement exclu sans raison.

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part à ces propositions, je vous prie d’accepter monsieur le maire mes salutations républicaines et citoyennes.

Nicolas Garcia.

Vice-président du Département66

Conseiller municipal d’Elne et conseiller communautaire d’Albères – Côte-Vermeille – Illibéris.

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail