Suite à une plainte de la ville de Perpignan, Maryse Martinez, militante communiste, dirigeante du MPA se retrouvait ce lundi 7 décembre en interrogatoire à l’Hôtel de police pour avoir aidé des réfugiés politiques sans papier à s’abriter, à avoir un toit. Nous étions nombreux à la soutenir en ce lundi devant les locaux de la police.

Nicolas Garcia.