Le Parti Communiste Français des Pyrénées Orientales adresse toute sa sympathie compatissante et son soutien à la famille de Samuel Paty, au monde enseignant, à toutes celles et ceux, qui comme nous sont choqués, frappés, par ce deuil et ce crime inqualifiable. Cette barbarie nous concerne tous et pas seulement les français de confession musulmane qu’il faudra protéger des récupérations racistes qui n’ont déjà pas manqué de surgir.

Cet abject assassinat appelle au combat pour renforcer considérablement les fondements d’une République sociale, laïque, démocratique, fidèle à ses principes de liberté, d’égalité et de fraternité, pour retrouver dans la société la force du débat civilisé. C’est la condition pour recoudre l’unité de la nation. Cette tâche, ardue mais essentielle, est la condition indépassable d’une laïcité apaisée mais non négociable pour dépasser, ensemble et solidairement, ces terribles épreuves. Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour combattre les fascismes, les fanatismes, les intégrismes dont la religion n’est le plus souvent qu’un habillage. Bien évidemment il faut de la répression et des sanctions exemplaires, la loi doit être appliquée. Pour cela il faut des moyens humains et financiers pour la police, la justice, les prisons, pour le service public que les gouvernements successifs détruisent depuis des décennies. Mais avant tout il faut des moyens humains et financiers plus importants encore pour couper les chemins qui conduisent à ces situations, à l’obscurantisme, à l’ignorance, à la désespérance, à l’endoctrinement jusqu’à la folie meurtrière. L’éducation, la prévention, l’encadrement, la protection sociale, celle de l’enfance, des familles mais aussi le débat philosophique sur la laïcité, les fondements de la République, le droit d’enseigner, la liberté d’expression, de conscience, le vivre ensemble, partout, tout le temps, sur les médias, à l’école, doivent devenir une priorité de la société. Si nous ne sommes pas capables de faire ça, nous assassinons une deuxième fois les victimes de Charlie, du Bataclan et toutes les autres comme Samuel Paty.

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées Orientales