Je suis communiste et aux élections régionales, j’étais deuxième dans les PO sur la liste « Nouveau Monde en Commun » conduite par Gérard Onesta au plan Régional et par Agnès Langevine dans les PO. En leur nom et au nom de cette liste avec d’autres j’ai porté publiquement auprès des gens et des organisations concernées la bataille et l’engagement que nous nous battrions pour le nom Occitanie-Catalogne ou éventuellement Occitanie Pays Catalans. Au deuxième tour bien que pour ne pas cumuler les mandats et comme convenu Patrick Cases a été élu, nous avons fait campagne pour notre liste fusionnée avec celle de Carole Delga. Aujourd’hui nous ne pouvons nous déjuger, et accréditer l’idée que nous avions une position pour la campagne électorale et que nous en avons changé. En tout cas les communistes ne peuvent pas alimenter l’idée que les politiques n’auraient pas de parole. Voilà pourquoi aujourd’hui je continue de me battre pour que notre région s’appelle « Occitanie-Pays Catalan » ce qui peut entrer en conformité avec le résultat de la consultation organisée par la majorité régionale dont je fais partie avec mes camarades Patrick Cases et Jean Luc Gibelin entre autres, même si moi je suis élu au Département des PO.

Voilà pourquoi ce samedi 18 juin, je manifesterai place de Catalogne de Perpignan à 15H00 et je ne laisserai pas à la droite, catalane ou pas, la propriété d’un combat qu’elle n’a pas mené durant la campagne des régionales ni durant la consultation pour le nom.

ci-joint le communiqué que j’ai envoyé à la presse des PO.

« Je manifesterai à titre individuel demain samedi 18 juin à 15H00 place Catalogne à Perpignan et j’invite les progressistes avec qui nous partageons les mêmes convictions à le faire également. Je manifesterai pour que la région s’appelle Occitanie-Pays Catalan, ce que le résultat de la consultation permet largement (voir explication sur mon blog) et contre la disparition des départements. Certes il y aura dans la manifestation des organisations aux antipodes de mes convictions philosophiques et politiques, mais comme progressistes ce serait une faute de leur « laisser » cette cause juste. Je manifesterai car durant la campagne des régionales, avec les communistes que je représente et avec toutes celles et ceux de la liste Onesta sur laquelle j’étais, j’ai défendu publiquement que Catalogne figure sur le nom de la Région.

Le Pays Catalan doit être reconnu dans cette nouvelle région par le nom, les couleurs, la création d’un office public et d’une politique spécifique dont il doit être le cœur et le siège. »

Nicolas Garcia.

Secrétaire départemental du PCF66.

Vice président du Conseil Départemental chargé de l’eau et du catalan.