Ce n’est pas un baroud d’honneur comme le laisse entendre la presse de la pensée unique (elle se reconnaîtra), mais bien le signe qu’une majorité importante de français sont en désaccord, au delà du grave entêtement et de la violence verbale et physique exercées contre celles et ceux qui résistent au projet société que veut faire passer en force Macron et ses suiveurs (caractérisé aujourd’hui par la réforme négative des retraites et le plan pour l’école). Dans l’opinion plus de 50% de nos concitoyens sont contre le projet décrié de retraite et 70% ne le comprennent pas. Voilà pourquoi le mouvement social de notre département, bien au delà de la CGT a réservé un excellent accueil à Philippe Martinez, secrétaire général de la centrale syndicale la plus radicale. Hier soir flambeau à la main le dirigeant national a arpenté les rues de Perpignan et tenu meeting sans concession pour le retrait de ce projet inique qui impacterait s’il passait toutes les générations qui arrivent et le niveau même de civilisation de notre pays, avec des reculs importants en matière notamment de qualité de vie après 60 ans. Aujourd’hui vendredi 31 janvier Philippe Martinez participe à un forum avec les organisations impliquées dans ce mouvement social et leurs adhérents.

Nicolas Garcia.