Combien étaient-ils devant l’école de Bages? 70, 80 probablement, ils en représentaient plus, beaucoup plus, inquiets de voir cette pause autoritaire par Enedis de compteur Linky. Ces compteurs, dit intelligents, on ignore si les ondes qu’ils émettent sont dangereuses pour la santé des usagers, ces compteurs sont faits pour accompagner la libéralisation du marché de l’énergie, l’individualisme, la fuite de données personnelles qui valent leur pesant d’or à l’heure d’internet. Il va provoquer aussi la suppression de milliers d’emplois. A Bages on résiste et on a raison, la municipalité qui a reçu la visite des manifestants le soir même au conseil municipal le soir même, semble accorder son soutien aux sceptiques du Linky. D’autant qu’Enedis se comportent de manière pour le moins cavalière, elle force les portes, elle annonce par courrier des visites qui ont déjà eu lieu, fait pression, laisse entendre que c’est obligatoire alors que l’on peut refuser… Les populations de Bages et d’ailleurs veulent être informées et non forcées quelles que soient les « vertus » ou les « défauts » des compteurs Linky.

Nicolas Garcia.