André a eu toutes les distinctions de la République, Légion d’Honneur, Mérite et désormais Palmes Académiques. Jamais décorations n’ont été aussi méritées. Pour ce héros qui a dix huit ans est entré en résistance contre les nazis et leurs collabos français. Arrêté en 1943, torturé, il partagera les dernières heures d’Alfonso ce républicain espagnol membre de la MOI (main d’œuvre immigrée) immortalisée par Louis Aragon dans l’Affiche Rouge, puis sera enfermé au terrible camp de concentration de Natzweiler – Struthof, situé en Alsace et finira jusqu’à la libération dans un commando du camp de Dachau. Depuis il ne cessera de témoigner, dans les écoles notamment, avec sa complice Juliette Bes elle aussi résistante et déportée au camp de Ravensbrück. André témoigne encore et toujours pour affirmer :  » Dans les moments les plus dur où tout peut basculer, ou on peut tout lâcher y compris l’envie de vivre, le plus important c’est l’autre, celui qui va poser la main sur ton épaule pour t’encourager, te soutenir, te dire de tenir bon! » La préfecture des PO était belle et accueillante en ce lundi soir, le Préfet Chopin presque déjà parti était quant à lui visiblement ému et heureux de remettre cette distinction, en présence de nombreux élus communistes. Respect camarade Maratrat!

Nicolas Garcia