Comme ce faisait depuis plusieurs années à Elne, ce mercredi 29 juin, un groupe de jeunes antifascistes Allemand se rendront à la Maternité. Auparavant mardi 28 juin, ces jeunes militants courageux, accompagnés par Jordi Bencqué, par le directeur de cabinet et l’assistante de la députée Gésine Lötzsch  (Die Linke) qui fut co-présidente de ce mouvement. Aujourd’hui mercredi 29 juin, ces visiteurs cultivés viendront à la Maternité Suisse d’Elne et se rendront ensuite, pour un dépôt de gerbe, au pied de la plaque de rue, portant le nom d’Henri Montès, illibérien mort sur le Front de L’Ebre. La parlementaire allemande à l’origine de ces « voyages » militanto-mémoriels et de leur financement, sera présente à leurs côtés. Hier mardi elle est restée au Bundestag pour parler Brexit. Autre personnalité qui devait venir et qui a été empêchée vraiment à la dernière minute, Beat Klarsfeld, qui est présentée par la Die Linke et l’autre gauche radicale, à la présidence de la République Allemande.

Rendez-vous avec tout ce petit monde à la Maternité puis à Ortaffa pour une conférence.

Nicolas Garcia.