Voilà plusieurs maintenant que le torchon brûle entre une partie des employés de la mairie d’Elne et la municipalité. Entre fin de non recevoir, provocations des élus et mépris du maire, les agents territoriaux luttent d’abord pour qu’on les respectent au travail et que l’on ne dégrade pas sans cesse leur conditions de travail. Environ une dizaine d’employés de mairie ont été amenés à partir, suite à une dépression ou poussés vers la sortie voir même dégagés par les « humanistes » qui dirigent aujourd’hui la ville d’Elne. Jeudi 19 octobre, pour la 4ème fois consécutive, le Maire, Yves Barniol, a refusé de recevoir la délégation représentative des agents en grève de la Mairie d’Elne.
Il a ainsi refusé la possibilité offerte par le préavis de grève de 5 jours déposé le 16/10 qui lui permettait d’engager le dialogue dans ce conflit qui rallie à sa cause de plus en plus d’agents au fil des jours.
Dans ce contexte, le mode d’action choisi par l’Assemblée générale des grévistes est la grève illimitée à durée indéterminée. Avec pour préalable que la délégation soit reçue par le Maire. Ce lundi 23 octobre les agents communaux d’Elne seront en grève et se rassembleront devant l’Hôtel de Ville à 11H00. Les élus du groupe d’opposition CSC, composé d’Annie Pezin, Nicolas Garcia, Jacques Fajula, Mathieu Stubert, Roland Castanier, demande au maire face à cette situation, une réunion extraordinaire du Conseil Municipal traitant du sujet.

Nicolas Garcia.