La Cerdagne était belle en ce mardi 22 décembre, bien que l’absence totale de neige inquiète les habitants de ce magnifique coin du département, desservie par un Train Jaune, comme chacun sait menacé par des logiques autres que celles du service public. Aujourd’hui en mairie de Saint Pierre Dels Forçats, commune dirigée par Jean Luc Moliner un ancien cheminot sur la ligne, le comité de défense du Train Jaune composé d’usagers, d’élus, de cheminots, organisait une réunion et avait invité Mr Charlot, directeur régional de la SNCF et une de ses collaboratrices plus particulièrement chargée du Train Jaune. Ils avaient aussi invité Patrick Cases, nouveau Conseiller Régional, que j’ai accompagné comme secrétaire départemental du PCF et Conseiller Départemental.

Pendant trois heures un débat a eu lieu sur le devenir du Canari dans le service public. La volonté des usagers, cheminots, élus est de garder le Train Jaune dans le service public et la convention TER, en améliorant son cadencement, sa vitesse, son confort. Patrick et moi même avons attesté de la volonté du nouveau vice-Président du Conseil Régional, chargé des transports, notre camarade PCF Jean Luc Gibelin, candidat sur la liste Onesta au premier tour, de suivre le comité de défense dans ses revendications. Et d’agir auprès de l’Etat, de la SNCF et de tous les acteurs du transport ferroviaire dans la région, pour que le Train Jaune puisse jouer le rôle qu’il n’aurait jamais dû cesser de jouer pour le Conflent, le Capcir et la Cerdagne. Nous avons aussi préciser que Jean Luc Gibelin aurait besoin du soutien de tous et que les luttes et les rassemblements ne devaient pas s’arrêter maintenant.

Nicolas Garcia.