Plus ancienne ville habitée du département, riche d’un patrimoine naturel et architectural très ancien mais aussi plus récent, dotée de deux monuments historiques classés (ce qui est rare pour une commune de cette taille), Elne doit avoir une politique culturelle à la hauteur. Ce qui implique de retrouver une dimension festive, conviviale, ouverte, perdue sur toute la ville. Des bals à la place aux concerts en Cathédrale, des Correfocs au « goût des autres », des initiatives sur les produits de la terre ou sur les sites naturels comme le Bocal du Tech, le Canal d’Elne ou la colline Saint Martin aux fêtes de quartiers, de la Maternité au Cloître, de la Saint Jean à la Sainte Eulalie, du festival de cinéma « Maghreb si loin si proche » à la fête des sports et des associations… Aucune cité ne peut se développer, amener du bien être à ses habitants sans politique culturelle, sans accès au beau pour toutes et tous.