Depuis près de 30 ans, les communistes d’Elne, qui avaient obtenu que le jardin d’enfants à côté de l’ancienne gendarmerie porte son nom, honorent la mémoire de Rose Blanc, jeune résistante communiste illibérienne, torturée, déportée et morte à Auschwitz à 23 ans. Dimanche 28 avril, comme chaque dernier dimanche d’avril, journée nationale de la déportation, nous donnons rendez-vous à la population d’Elne à 10H00 du matin devant la stèle élevée à la mémoire de Rose Blanc au jardin d’enfants près de l’ancienne gendarmerie. Discours évoquant le parcours de la jeune martyr, dépôt de gerbe, chant des partisans… En ces temps de montée de l’extrême droite en Europe, la transmission de la mémoire est essentielle.

Nicolas Garcia.