Ce mardi 15 février je me suis rendu à Montpellier pour assister au conseil académique des langues régionales qui réunit tous les acteurs régionaux de l’enseignement des langues et cultures dites régionales à savoir directions régionale (ex Languedoc – Roussillon) et départementales de l’éducation nationale, syndicats représentants les enseignants, élus, associations de parents d’élèves et de défense des dites langues, offices publics des langues catalanes et occitanes (OPLC et OPLO)… Avant le traditionnel compte rendu de l’évolution (légèrement positive) du nombre d’élèves, de la situation en enseignants, bref de la réalité de terrain qui traduit une vraie appétence notamment pour le catalan, un débat s’est engagé sur la circulaire ministérielle découlant de la mission parlementaire désigné après le fort mécontentement exprimé par les citoyens et professionnels concernés après le rejet par le conseil constitutionnel notamment de l’article 7 de la loi Molac. A noter que le Conseil Constitutionnel avait été saisi essentiellement par des députés macronistes pilotés par l’entourage du ministre Blanquer et que le Premier Ministre Jean Castex (Occitano – catalan) avait pas trop mal rattrapé le coup.

Même si la plupart des intervenants ont salué l’arrivée de cette circulaire, il ont aussi fait remarquer qu’elle est nettement en deçà des avancées de la loi Molac votée par une majorité de député, « nous savons que le problème ne se règlera qu’avec la suppression – modification de l’article 2 de la constitution! » résumera un des intervenants de l’après midi. Pour mettre en œuvre cette circulaire du 15 décembre 2021, dont l’application, reconnaissons-le, serait une grande avancée dans l’enseignement des langues catalanes et occitanes et l’approfondissement des cultures dont elles sont l’expression orale, les moyens sont insignifiants, « pas d’enseignement sans enseignants et supports pédagogiques » pourrait-on scander ou encore comme je l’ai dit dans mon intervention « sans moyens pour l’appliquer cette circulaire est un fourreau sans sabre! »

Nicolas Garcia.

Dimarts, 15 de febrer, he assistit a Montpeller al Consell Acadèmic de Llengües Regionals que agrupa tots els actors regionals en l’ensenyament de les anomenades llengües i cultures regionals, concretament l’ex regio Llenguadoc – Rosselló i direccions departamentals d’Educació Nacional francesa, sindicats representants del professorat, càrrecs electes, associacions de pares d’alumnes i defensa d’aquestes llengües, officines públiques de les llengües catalanes i occitanes (OPLC i OPLO)… Abans del tradicional informe sobre l’evolució ( lleugerament positiva) del nombre d’alumnes, la situació del professorat, en definitiva la realitat sobre el terreny que reflecteix un autèntic apetit, especialment pel català, es va iniciar un debat sobre la circular ministerial fruit de la missió parlamentària designada després de la forta insatisfacció expressada pel ciutadans i professionals afectats després del rebuig per part del Consell Constitucional en particular de l’article 7 de la llei Molac. Cal destacar que el Consell Constitucional havia principalment de diputats macronistes encapçalats pel seguici del ministre Blanquer i que el primer ministre Jean Castex (occità – català) ha ben recuperat als ulls de l’opinió l’error del seu ministre.

Tot i que la majoria dels participants van felicitar l’arribada d’aquesta circular, també van assenyalar que està clarament per sota del progrés de la llei Molac votada per majoria de diputats, « sabem que el problema només es solucionarà amb la supressió – modificació de l’article 2 de la Constitució! » va resumir un dels ponents de la tarda. Implementar aquesta circular del 15 de desembre de 2021, l’aplicació de la qual reconeixem suposaria un gran pas endavant en l’ensenyament de les llengües catalana i occitana i en l’aprofundiment de les cultures de les quals són expressió oral, els mitjans són insignificants.  « Cap educació sense professors i materials educatius » podríem reclamar o com ho he dit en la meva intervenció « sense mitjans per aplicar-la aquesta circular és una funda sense espasa! »


.