Ensemble, pour un monde nouveau !

Catégorie : Départementales

la 99ème « hora solidaria » organisée par le « comitat de solidaritat catalana » à Banyuls de la Marenda a été un moment émouvant autour de Carme Forcadell et Clara Ponsati.

Pour la 99ème semaine d’affilée les catalanes et catalans du nord se sont retrouvés jeudi 12 aout pour une « Hora Solidaria » sur la place d’une nouvelle commune ( Banyuls de la Marenda) pour réaffirmer leur soutien aux frères de Catalogne sud, victimes de répression, de poursuites judiciaires, d’emprisonnement et autres tracasseries, mais aussi à celles et ceux qui ont fait le choix de s’exiler pour continuer le combat depuis l’extérieur.… Lire la suite

L’ex FN aujourd’hui RN instille la haine dans une société en souffrance qui a besoin d’autre chose…

L’extrême droite, qu’elle s’appelle FN, RN ou autre chose, n’a jamais été la solution pour sortir un pays de la crise, les idées démagogiques et dangereuses  qu’elle véhicule sont un poison. Certes notre société et une bonne partie de la population souffre du chômage, du recul des services publics, des acquis sociaux, certains politiques souvent les plus en vue ou les plus médiatisés sont touchés par des affaires financières ou de mœurs, les promesses électorales ne sont pas tenues, l’Europe étrangle, contraint et n’amène aucun progrès social … Il y a de quoi être en colère et aller plus loin que l’abstention en votant extrême droite.… Lire la suite

Ni tournante, ni à mi-temps, la première vice – présidence du Département66 pour un élu communiste est un marqueur fort à gauche.

Jeudi premier juillet avait lieu l’élection de la présidente du Département après la victoire sans bavure des candidates et candidats de « Mon département en commun » – Majorité Départementale –  dimanche 27 juin. Si, sans surprise, Hermeline Malherbe a été élue à cette responsabilité avec au moins une voix en plus que prévu et deux abstentions, plus surprenant ou du moins plus inhabituel est l’élection d’un premier vice-président communiste.Lire la suite

L’État français n’arrive toujours pas à dépasser le Bonapartisme ou jacobinisme et se prive de ce qui pourrait nourrir la République.

C’est une aberration, un scandale, une ânerie … les mots me manquent pour dire ce que je ressens face à la décision du Conseil d’État d’annuler les articles essentiels de la loi dite Molac sur les langues régionales. Notre pays n’en finit pas de s’en prendre à ce qui est un atout, une richesse, un patrimoine, nous parlons là des langues régionales et au delà des langues de France.… Lire la suite