Les régionales étaient au cœur du débat des communistes venus des 13 départements de la région, projet, stratégie et le ou les chefs de file régionaux. Au moment du vote final pour le comité régional, ils étaient encore 80 dans la salle après une journée déjà pleine de débats parfois vifs. Les quatre ateliers ont bien fonctionné débouchant sur des propositions à porter et à faire partager sur l’environnement, la santé, les services publics et le ferroviaire, sans oublier les questions économiques et l’emploi. La stratégie de rassemblement de toute la gauche, progressiste, écologiste, citoyenne, avec Carole Delga en figure de proue, n’a pas posé énormément de problème, même si certains départements ont fait part de leurs difficultés avec les « partenaires » socialistes jugés trop « macron compatibles ». La désignation d’un chef de file n’a pas été de soi et a donné lieu à d’importants débats, intéressants et riches d’enseignements. Nombre de délégués et de premiers secrétaires de fédérations souhaitaient une candidature paritaire (à 4 ou à 2) pour représenter le PCF et les futurs candidat-e-s communistes, comme cela a été le cas dans les Hauts de France  où Cathy Apourceau et Fabien Roussel (secrétaire national du PCF) ont été désignés chef de file. Dans notre région manifestement cela n’a pas été possible, une candidature unique a été imposée par celui qui a présidé la conférence toute la journée. In fine Pierre Lacaze a été proposé par la conférence fédérale par 46 voix sur 80 votants. Désormais ce sont les communistes dans les fédérations qui vont devoir voter. A suivre donc!

Nicolas Garcia.