En ce 8 mars journée internationale des droits des femmes je pense à Carme, à Dolors, à Léa, à Elisabeth, aux femmes kurdes, palestiniennes, africaines, syriennes, à toutes les femmes victimes de violences, discriminées, assassinées, sous-payées, sur exploitées, privées d’emplois… plus que les hommes parce qu’elles sont des femmes. Je pense à celles qui luttent, qui résistent, qui montrent tous les jours qu’elles sont des humains de genre différent.

Nicolas Garcia.