La «gauche espagnole» qui hier votait en faveur de l’impunité accordée à Franco et à Juan Carlos de Borbón, vote aujourd’hui contre l’immunité de Carles Puigdemont, Toni Comín et Clara Ponsatí obtenue dans les urnes. Elle est de fait la meilleure alliée de l’extrême droite espagnole.