On peut ne pas partager les convictions économiques de Quim Torra, actuel Président de la Generalitat de Catalunya et être inquiets de la dérive démocratique de la justice espagnole à l’encontre des institutions catalanes. Déjà Carles Puigdemont son prédécesseur est contraint à l’exil pour éviter la prison que n’a pas pu éviter le vice président du gouvernement de 2017 Oriol Junqueras comme bien d’autres consellers (ministres) ou comme Carme Fordadell, présidente du Parlament de Catalunya .… Lire la suite