Pedro Sanchez (PSOE) perd 3 sièges (de 123 à 120), il n’a jamais pu ou peut être voulu former de gouvernement, faute d’avoir proposé des portefeuilles de ministres à Podemos. Lui et son parti qui demeure le plus voté en Espagne pensaient en convoquant de nouvelles élections qu’ils se renforceraient.Lire la suite