Il faut tirer Perpignan des griffes de la droite macroniste, pujoliste, lepeniste, c’est la priorité affichée par Françoise Fiter, vice présidente communiste du Conseil Départemental. Si c’est la priorité pour beaucoup de Perpignanaises et Perpignanais, cela doit être la priorité pour toute la gauche, loin des intérêts partisans d’une seule organisation ou mouvement, loin de l’hégémonie qui n’a plus lieu d’être, loin de la volonté de faire passer la « vertu révolutionnaire » (qui d’ailleurs n’existe pas) avant l’intérêt du plus grand nombre.Lire la suite