Pour ne pas que la Generalitat de Catalunya ait un Président issu des élections démocratiques en Catalogne et des rangs des souverainistes qui ont gagné, le juge du tribunal suprême espagnol suis les ordres de Mariano Rajoy. La justice en Espagne ne suit plus le calendrier judiciaire, ni l’examen des faits et ne respecte plus le temps de l’instruction, mais le rythme de la vie démocratique catalane.… Lire la suite