Ensemble, pour un monde nouveau !

Jour : 25 octobre 2017

Avui s’ha creat el comitè de solidaritat catalana. Aujourd’hui s’est créé le comité de solidarité catalane.

Au moins 150 personnes ont participé au Casal Jaume 1er de Perpignan ce mercredi 25 octobre à la création d’un comité de solidarité catalane. (Comitè de solidaritat Catalana). Ce comité a pour but d’organiser la solidarité avec les catalans qui aurait à s’exiler suite à la mise en œuvre du 155, mais aussi avec les deux Jordis (Cuixart et Sanchez) emprisonnés à Madrid pour leurs opinions.… Lire la suite

Aujourd’hui mercredi 25 octobre 2017 cela fait 9 jours que Jordi Cuixart et Jordi Sanchez sont prisonniers pour leurs opinions politiques dans une prison de Madrid

Ils ont été enfermés loin de chez eux dans les mêmes cellules que les droits communs. Ils n’ont pas été jugés et n’ont rien fait, aucune violence, aucune dégradation, ils sont simplement accusés d’avoir convoqué une manifestation le 20 septembre autour du ministère des finances de la Generalitat qui venait d’être investi par les Guardias Civils, lesquels guardias civils sont sortis accompagnés par les Mossos d’Esquadra (police catalane) sans subir la moindre violence.
Lire la suite

Dixième jour de conflit en mairie d’Elne : le maire refuse toujours le dialogue.

C’est un conflit particulier qui, de jour en jour, voit le rang des grévistes grossir. Pas question ici d’augmentation de salaire, de durée du temps de travail, de primes… non il s’agît de respect et de dignité. Pour preuve, les conflits d’agents territoriaux ne sont pas toujours populaires dans la population mais pour celui-là c’est le cas.… Lire la suite

Eventuelle clandestinité des dirigeants catalans : il y a des choses avec lesquelles il ne faut pas plaisanter.

L’affaire est trop sérieuse pour que l’on donne du grain à moudre à ceux qui voudraient la tourner en dérision. Je ne veux pas diviser le camp de ceux qui pensent que l’Etat espagnol a mal agit et continue de mal agir à l’égard de la Catalogne, de ses institutions, de ses élus, de ses citoyens… et qui comme moi pensent que le comportement autoritaire, limite fasciste de Mariano Rajoy, de son gouvernement et de leurs alliés de droite et même dits de gauche est inadmissible.Lire la suite