« Volem el CAPES de Català » – Nous voulons suspendre la suspension du CAPES de Catalan.

C’est ce que chantaient dans la bonne humeur les manifestants, jeunes le plus souvent, venus, mercredi 9 octobre devant la préfecture de Catalogne nord demander au préfet, des explications et une réouverture de postes au Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré de catalan suspendu pour 2020. Enseignants, élèves, syndicats, associations, élus (j’étais malheureusement le seul ou presque) ont demandé au représentant de L’État de sursoir à la clôture des inscriptions au concours de recrutement prévue pour le jeudi 10 octobre.  La décision du ministère de l’éducation, par ailleurs partenaire à part égale avec le Département et la Région de l’Office Public de la Langue Catalane, créé il y a tout juste quelques semaines, est brutale et surprenante. Il sème le doute sur la franchise des représentants de l’État, qui siégeaient à la première vraie session de l’OPLC le mois dernier à Perpignan. En effet, la suspension du CAPES de Catalan a été rendue publique dans la presse deux jours après cette réunion. Si vraiment ils savaient et qu’ils n’ont rien dit, cela ne laisse rien présager de bon pour l’avenir de l’engagement de l’État dans le développement des missions de l’OPLC. A suivre…

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *