Vendredi 24 novembre, l’Université Populaire du Travailleur Catalan abordait la situation en Catalogne.

Ils étaient plus de 100 à participer vendredi soir à l’Université Populaire du Travailleur Catalan, il faut dire que sur ce sujet brulant et complexe, beaucoup de personnes souhaitent avoir plus d’informations pour se faire une opinion. Pour amener des éléments de réflexion aux participantes et participants les organisateurs ont invité Joan Becat et Martine Camiade tous deux enseignants supérieurs à l’université de Perpignan, à l’IFCT (Institut Franco-Català transfrontaler) et membre de l’IEC (Institut d’Estudis Catalans) qui n’est pas autre chose que l’académie catalane. Autant que nous avions là des intervenants qui savent de quoi il parle et qui ont amené suffisamment d’éléments sur le sujet afin que chacun se fasse une opinion sur la question. A Martine Camiade revenait la tâche de débuter la conférence en revenant sur 1000 ans d’histoire du Principat De Catalunya, puis Joan Becat faisait un retour plus « politique » de la fin du Franquisme aux élection du 21 décembre 2017, la constitution espagnole (1978), la loi sur les autonomie (1979) qui fait partie de la constitution, l’estatut de Catalunya (2006 – 2010)… Un débat riche s’en est suivi, une soirée qui a durée plus de trois heures et s’est terminée comme chaque fois avec UPTC par le verre de l’amitié et quelques agapes préparées par les animateurs de l’université.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *