Trentième Nit de Sant Jordi à Perpignan,organisée par Omnium Cultural, la tête était au sud, du côté des prisonniers politiques catalans!

Certes une dizaine de prix ont été remis par le Conseil Départemental, la Région, la Ville de Perpignan, Omnium Cultural… Certes le repas était comme d’habitude excellent. Certes c’était la nuit de la culture et de la langue catalane en cette soirée de célébration de Sant Jordi organisée par l’association nord catalane Omnium Cultural qui se déroulait au Palais des Congrès de Perpignan. Certes il y avait tout cela mais les têtes étaient ailleurs, du côté de Madrid et de Bruxelles avec les prisonniers politiques catalans jugés injustement en ce moment à Madrid, avec les exilés contraints. La tête était aussi aux élections législatives  qui se déroulent dans toute l’Espagne avec la vraie crainte d’une alliance entre les partis de droite, réactionnaires, anti-catalans qui remettraient immédiatement en route le 155. Et le message vidéo envoyé depuis la Belgique par Carles Puigdemont, s’il a fait plaisir, n’a pas atténué l’angoisse. Dans les discours il a été question de l’Office Public de la Langue Catalane, tant attendu par l’essentiel des participants encore sceptiques sur son efficacité et surtout sur les moyens qui vont lui être alloués. Une belle soirée au final permettant d’exprimer la solidarité des nords catalans et de montrer le potentiel de la langue et la culture catalane.

Au cours de la soirée comme chaque année le Département accorde trois prix de 500€ aux « joves escriptors » soit « jeunes écrivains ». Cette année nous avons été particulièrement gâtés tant les récipiendaires étaient en phase avec l’actualité : environnement, migrants, montée de l’extrême droite en Italie…

En voici le détail :

– Pour le primaire : la classe de cycle 3 de la Bressola de Nyls pour « una medalla penjada a la paret ». Un conte fantastique où les animaux parlent et aident à sauver un village de la bétonisation.

– Pour le collège : Gilles Triquet du collège Pompeu Fabra de la Bressola pour « UCPT ». Une aventure sur le thème des migrants en Méditerranéenne et d’une amitié naissante. UCPT est le sigle du nom donné à l’association par les deux personnages principaux de l’intrigue: una casa per tothom.

– Pour les lycées : Flora Mermi et Fanny Mulciolo du lycée Arago pour « Testimonis d’Exili ». Un travail de fiction basé sur l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir en Italie en 2031.
Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *