Train jaune : la SNCF n’a que faire de la parole donnée à la présidente de la Région.

Les ateliers de Béziers permettent de rénover le Train jaune, de réparer ou de livrer du matériel à l’identique.  Pourtant la SNCF accélère sa fermeture ces derniers temps. Cette situation s’ajoute à la création, début avril, d’un établissement dédié, elle annonce une privatisation du Train jaune à plus ou moins long terme. La direction de la SNCF est déloyale avec les cheminots, avec les usagers, avec la présidente de la Région et son vice-président chargé des transports qui, le mois dernier, à Villefranche-de-Conflent, annonçaient le contraire, après avoir consulté le directeur régional de la SNCF. L’entreprise nationale, aux ordres du gouvernement, est la propriété et la richesse de la nation. Le Parti communiste du 66, ses élus, ses candidates et candidats aux législatives condamnent très fermement cette situation et l’attitude de la SNCF, déloyale et menteuse. Nous exigeons avec les cheminots et les usagers que le Train jaune reste dans la convention Train express régionaux, dans le service public SNCF, avec la maintenance réalisée par des cheminots et la rénovation à l’identique maintenue à Béziers.

Nous appelons les Catalanes et Catalans à la lutte et à la résistance, pour sauver une nouvelle fois le Train jaune, comme le peuple catalan l’a toujours fait.

Nicolas Garcia.

Une réflexion au sujet de « Train jaune : la SNCF n’a que faire de la parole donnée à la présidente de la Région. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *