Suite au dernier arrêté sécheresse pris par le Préfet des PO : de l’utilité de gérer en commun la ressource en eau du département.

Ci joint le communiqué que j’ai publié comme président de la commission eau du Département et comme président délégué du Syndicat Mixte des Nappes de la Plaine du Roussillon.

Le préfet des PO vient à juste titre de prendre un arrêté sécheresse sur la quasi-totalité du département. Année après année la situation de nos nappes et cours d’eau se dégrade, les seuils les plus critiques historiques sont atteints. Plus que jamais cette situation nécessite tant des mesures drastiques d’économies que des politiques audacieuses et intelligentes en matière de production d’eau. Voilà pourquoi le Département, le syndicat Mixte des Nappes de la Plaine du Roussillon et plein d’autres communes et collectivités intercommunales travaillent à l’opportunité de gérer en commun la ressource en eau du territoire catalan du nord dans un syndicat de production d’eau potable qui verrait le jour en janvier 2020. Le but est de mettre la quantité, la qualité et l’usage de notre eau sous contrôle citoyen au travers des collectivités. Pour savoir si cela est possible et connaître les modalités de création, un syndicat de préfiguration se met en place. En son sein réfléchissent déjà des techniciens mis gracieusement à disposition par les diverses collectivités de l’ensemble du département.Seuls la communauté urbaine Perpignan Méditerranée, Sud Roussillon et Pia – Claira hésitent encore. C’est d’autant plus incompréhensible que cette période d’ « étude » financièrement prise en charge par le Département n’engendre aucun frais, aucun engagement, aucun chèque en blanc et répond aux préoccupations généralisées (citoyennes et institutionnelles) sur l’évolution de la ressource en eau.

Nicolas GARCIA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *