Session plénière du Département lundi 25 novembre : l’environnement et les orientations budgétaires en débat.

Les élus communistes du Département sont intervenus à plusieurs reprises dans la session de lundi 25 novembre. D’abord dans le débat d’orientation budgétaire puis sur l’environnement et sur bien d’autres sujets… Extraits…

Françoise Fiter :

sur les orientations budgétaires:  « Nous proposons que le Département travaille en 2020 à la création d’un centre de santé pour répondre aux difficultés d’accès aux soins. »

« Les banques soient mises à contribution et participent à des politiques sociales et environnementales. Exigeons qu’elles desserrent l’étau financier qui existe sur les petites entreprises »

« Notre collectivité doit taper plus fortement du poing sur la table et s’élever face aux politiques gouvernementales qui visent à faire disparaître le Département »

Toujours sur le débat d’orientations budgétaires et évoquant la situation de l’institution départementale : « Nous vivons la même saignée que l’hôpital public. Notre autonomie financière est mise en cause par le gouvernement. Cela a des conséquences en termes d’effectifs, subventions versées et réponses aux besoins des habitant.e.s »

Nicolas Garcia.

Sur l’environnement : « On ne peut parler d’aménagement du territoire et d’environnement en Pays Catalan sans parler du rail. Nous portons la proposition d’un « RER Catalan » et nous nous félicitons qu’elle soit reprise par le Département dans ses 30 priorités d’investissement issu du débat citoyen « imagine les PO » qu’il a mené mais aussi dans les échanges avec la Région sur le contrat Etat – Région. Et il faut y rajouter le projet de syndicat mixte de production d’eau potable et le Trés Haut Débit que nous portons et soutenons. L’aménagement et le futur du département passe par ces trois éléments la mobilité en ferroviaire et collectif public, la fibre optique pour tous et partout, l’eau potable en quantité et qualité suffisante pour tous les usages.« 

« Le Département continue à investir 100 000 euros pour aboutir à la création d’un syndicat mixte de production d’eau potable »

Edith Pugnet :

Également sur le développement durable :

« aujourd’hui c’est aux collectivités locales de répondre seules au problème de l’érosion côtière, sans aucun soutien de l’État. Nous n’attendons pas tout de lui, mais cette situation n’est pas acceptable. »

« Notre politique départementale constitue une pierre à l’édifice de la lutte contre le réchauffement climatique »

Rémi Lacapère:

Sur le dispositif crèche d’insertion : « 40% des familles des PO sont monoparentales. A cela s’ajoute pour les femmes les emplois précaires et l’inégalité salariale. Notre institution doit donc accompagner les femmes vers l’autonomie. »

« Ceux qui soutiennent des politiques de suppressions d’emplois publics à l’échelle nationale nous empêchent de créer de nouvelles infrastructures, de nouveaux équipements. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *