La secrétaire d’Etat en visite dans les PO, a écouté les doléances et inquiétudes des viticulteurs mais n’a pas répondu grand chose!


Nathalie Loiseau
, Ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes, visitait notre département, lundi 3 septembre dans le cadre des « consultations citoyennes » imposées par le Président de la République aux membres du gouvernement. Je l’ai suivi sur le canton de La Plaine d’Illibéris dont je suis le Conseiller Départemental avec Marie Pierre Sadourny. La Ministre, flanquée de trois députés du département (Grau, Gayte et Casenove) a été reçue au Château de l’Ou (Montescot) par Philippe Bourrier, maître des lieux et président du CIVR, lui même entouré de l’essentiel de la profession y compris la coopération et la chambre d’agriculture. Robert Massuet, président de l’UPA (artisans) étaient également présent. Après une brève incursion  dans les vignes, pour le coup de sécateurs symbolique et la rencontre, non moins symbolique, d’une « colla » de vendangeurs de muscat petit grains, le cortège s’est rendu dans une salle de la propriété pour un échange courtois mais sans concession. Ainsi les représentants de la profession viticole mais aussi des artisans ont émis leurs critiques, leurs craintes, leurs espoirs aussi : la concurrence, les contraintes administratives, le carcan européen, les lourdeurs administratives, la stigmatisation du vin… questions et préoccupations qui n’ont pas souvent trouver de réponses concrètes du côté de la ministre. Cette dernière a quand même avoué découvrir et donc méconnaitre de nombreux problèmes rencontrés par les acteurs économiques présents, liés selon eux au fonctionnement cette Europe libérale. Tant mieux si Madame Loiseau a appris des choses durant cette journée, parce qu’à nous elle nous a rien appris que nous ne sachions déjà!

Nicolas Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *