Samedi 24 février, Sant Adria del Besos inaugurait la magnifique exposition « Refugiades »

Exactement l’exposition s’appelle « Refugiades de Lluny i de Prop, Barcelona – Elna – Alep – Mafraq » (réfugiées de loin et de près…). Elle a été inaugurée samedi 24 février à Sant Adria del Besos dans la banlieue très proche de Barcelona et j’étais présent comme vice-président du Conseil Départemental et comme maire d’Elne durant la période où la maternité a été acquise. L’exposition se découvre au MHIC ( Museu d’Història de la Immigració de Catalunya). Ce « vernissage », auquel j’ai été invité à prendre la parole également comme secrétaire du PCF66, est celui d’une expo de toute beauté, émouvante, qui touche et sensibilise sur les évènements en Syrie et à ses frontières mais aussi aux nôtres. Elle parle de femmes réfugiées et fait le parallèle avec la Maternité d’Elne et le travail d’Elisabeth Eidenbenz, de la situation actuelle des migrants et des réfugiés. Sous l’égide de Xavier Cutillas, président de l’association Catala de la Pau à l’initiative de cette belle initiative, un adjoint au maire de la ville a pris la parole pour souhaiter la bienvenue, puis Manel Vila, directeur général de l’agence catalane de coopération de la Generalitat a évoqué les différences de politiques d’immigration entre la Generalitat de Catalunya et l’Espagne. Enfin Rima Krounbi, membre du Parti Communiste Libanais, vice-maire d’Arsaal, ville frontalière de la partie Syrienne occupée par DAESH. 37000 personnes résident dans cette commune qui avec de maigres moyens, notamment en infrastructures notamment sanitaires, accueille 70000 réfugiés syriens. A noter que le Liban compte cinq millions d’habitants reçoit un million de réfugiés. Rima m’a raconté comment ses concitoyens, qui eut aussi ont dû récemment se réfugier dans les bidonvilles de Beyrouth, sont allés dans les montagnes avec leurs véhicules personnels pour récupérer leurs frères syriens fuyant DAESCH. Ce fut une belle rencontre! Le vernissage s’est prolongée par quelques chansons arabes interprétées par Safi.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *