Résultats 4ème circonscription : remerciements, analyses, perspectives…

Je remercie toutes les personnes qui ont voté ou fait voter sur mon nom et celui de Sophie Ménahem. Je remercie aussi les dizaines de militantes et militants, encartés ou pas, qui ont mené campagne sans s’économiser. Ils nous ont littéralement porté et donné la force de dépasser la fatigue accumulée durant une longue séquence électorale débutée il y a presque 6 mois par la campagne pour Jean Luc Mélenchon à la présidentielle, dans une circonscription parmi les plus étendues de France. Les résultats ne sont pas satisfaisants, même si je salue celui obtenu dans le canton de « La Plaine d’Illibéris » et le résultat remarquable à Elne avec près de 28% devant tous les autres candidats. On peut là dessus rassembler, construire et nourrir des espoirs de reconquête.

Ce que je ne cesse de dire depuis janvier 2017 est arrivé : si nous avions été entendus par « La France Insoumise » pour constituer des candidatures communes, aujourd’hui il y aurait au second tour de la législative un candidat FI (Philippe Assens) sur la 3ème circonscription et un candidat PCF/FDG sur la 4ème  (N Garcia). En effet, l’addition dans ces deux circonscriptions des résultats de nos candidats respectifs, permet déjà de voir qu’ils étaient « qualifiables » pour le second tour. Il ne fait aucun doute que la dynamique que cela aurait créé dans l’électorat s’étant porté sur Jean Luc Mélenchon le 23 avril aurait encore bonifié la simple addition de résultats.

Exemple 3ème circo :

Assens + Tytéca = 6859 voix. 17,5% – FN n’a pas fait les 12,5% des inscrits et s’est qualifié grâce à sa seconde position : 7612 voix. 19,35

Exemple 4ème circo :

D Guérin + N Garcia = 8757 voix. 18,36% – FN n’a pas fait les 12,5% des inscrits et s’est qualifié grâce à sa seconde position : 9546 voix. 20,00%.

C’est une très grande faute que d’avoir refusé des candidatures communes dans les 4 circonscriptions des PO, comme dans toute la France. C’est une faute d’avoir « zappé » les législatives pour jouer « le coup d’après » et la recomposition de toute la gauche autour de soi. C’est une faute d’avoir créé les conditions pour que des 7,5 millions d’électrices et d’électeurs ayant voté Jean Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle, même pas 4 millions aient choisi dimanche dernier au premier tour des législatives les candidates et candidats de FI, du PCF/FDG, ou soutenus par l’un ou l’autre des deux. Cette question devra fatalement faire partie du débat que la gauche de transformation sociale et environnementale devra avoir devant les citoyennes et citoyens.

En attendant nous devons continuer à nous battre pour le rail, pour les services publics, pour l’eau publique, pour les retraites, le pouvoir d’achat, contre l’augmentation de 1,7% de CSG et contre la casse du travail. Nous serons là, présents comme toujours, pour constituer un rassemblement (et non un ralliement) de toutes celles et ceux vraiment de gauche qui luttent, qui souffrent… Un rassemblement qui respecte au sein de notre gauche radicale le pluralisme des idées et des approches militantes.

Dimanche au deuxième tour, tout en ayant à l’esprit le combat imminent et sans concession contre ce que E Macron promet de mettre en œuvre qui sera terrible pour notre peuple, le PCF ne peut faire autrement que d’appeler à battre le Front National dans tous le département et donc dans la 4ème circonscription.

Nicolas Garcia.

 

 

2 réflexions au sujet de « Résultats 4ème circonscription : remerciements, analyses, perspectives… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *