Pro.Sain, la plus importante usine de produits agricoles bio cuisinés, se trouve à Bages et fête ses 50 ans!

Pro.Sain, à l’époque la CEPAD (Centre d’Etudes de Produits Alimentaires Diététiques), est née en 1968 à Alénya et à Bages, deux communes du canton dont je suis aujourd’hui le conseiller départemental avec Marie Pierre Sadourny. Cette usine de cuisiniers-fabricants bio de plus de 50 salariés, qui s’est considérablement agrandi en 2013 et 2014, fête cette année ses 50 ans. Elle célébrait l’évènement en « grande pompe » hier vendredi 5 octobre à Bages en sa cuisine géante, son usine de fabrication et de transformation de produits agricoles issue de l’agriculture biologique pour beaucoup cultivés dans le département au plus près de l’usine. Aux côtés de Mr Walin, PDG de Pro Sain (société américaine) et du visionnaire fondateur Maurice Lescatreyres (un agriculteur catalan de Banyuls de la Marenda), étaient présents les conseillers départementaux locaux, la présidente du Département, Pierre Aylagas, président de la Com-Com accompagné de quelques maires, la représentante de la région… Dès 1968, la Maison Pro Sain a fait le choix du BIO pour 100% de ses produits. A l’époque, peu de personnes y croyaient: c’est une des premières entreprises à obtenir la certification AB en 1990. Aujourd’hui le rêve de Maurice Lescastreyres, visionnaire à l’époque, perdure à travers la conviction qu’affiche Pro Sain : l’avenir de la planète dépend d’une alimentation saine et respectueuse de l’environnement.
« Dès ses débuts » affirme son PDG  « elle s’est engagée à restituer les qualités nutritionnelles des ingrédients, le goût authentique des fruits et des légumes tout en assurant l’absence de pesticides et engrais chimiques de synthèse. »

La vocation première de la Maison Pro Sain est de cuisiner des recettes savoureuses et Bio : depuis sa création, elle se consacre à l’élaboration de recettes cuisinées, étoffant au fil des années son savoir-faire de cuisinier et de fabricant. Mr Wallin a souvent évoqué « La Bio » et le public a pensé que l’accent américain du PDG était responsable de cette faute de français mais en réalité ça ne l’était pas pour lui : « Le bio est une démarche limitée à la fabrication et à la vente d’un produit respectant le cahier des charges de production biologique. La bio correspond à une démarche globale d’agriculture biologique engagée et à des valeurs : relocalisation des productions, solidarité locale et Nord/Sud, importance donnée aux goûts et saveurs, protection des sols, aides aux jeunes agriculteurs. »

Pro.Sain est dans sa partie la plus importante unité du département et peut être de France, reste à savoir si elle accompagnera ou écrasera le réseau départemental de producteurs, « transformateurs », fabricants de produits biologiques issues de l’agriculture alternative, biologique, permaculture…  qui elle aussi a besoin de terres à cultiver…

Nicolas Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *