Plusieurs centaines de milliers de français (près de 5000 à Perpignan) ont constitué une marée humaine contre les politiques de Macron.

Les médias à la solde de Macron répètent que la journée est un échec et en font des tonnes. Il n’en reste pas moins que 80 organisations appelaient à constituer une marée populaire contre la politique d’E Macron, son gouvernement, sa majorité. Au delà du nombre de participants, on notera que partis politiques de gauche, syndicats, associations, collectifs… ont décidé de manifester ensemble pour une même cause. Ce n’était pas arrivé depuis suffisamment longtemps pour dire qu’à lui seul, cet évènement est remarquable et laisse augurer d’un mouvement populaire transformateur qui se construit que l’on aurait tort de sous estimer. A Perpignan, il y a belle lurette que l’on n’avait vu autant de monde sur ce type de manifestations finalement assez rare dans l’histoire récente. Finalement près de 5000 personnes emplissaient à partir de 10H l’avenue De Gaulle de la gare historique à la place de Catalogne. Côté syndical la CGT a bien mobilisé ses troupes notamment autour des cheminots, tandis qu’au niveau politique c’est sans doute le Parti Communiste qui a fait la plus belle démonstration de force avec son fourgon, sa banderole, des dizaines et des dizaines de drapeaux. Peu importe d’ailleurs car le plus important est que chaque organisation appelante ait mobilisé les siens. Je ne peux oublier bien sûr l’hebdo le Travailleur Catalan et ses vendeurs à la criée tout au long du long cortège. Des jeunes, des gens déterminés souvent en colère mais souriants, des militants associatifs, politiques, syndicaux, des citoyens non encartés, des élus actuels, ex et futurs, des slogans de toutes sortes, des drapeaux de toutes les couleurs syndicales et politiques. Une prise de parole unique, un engagement à poursuivre à se retrouver bientôt et pourquoi pas le dernier week-end de juin à la fête du Travailleur Catalan.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *