Une nouvelle banderolle habille la façade du Conseil Départemental, toutefois la solidarité persiste, en témoigne le gros lacet jaune qui demeure accroché.

Je regrette la décision d’enlever la banderole de soutien aux prisonniers politiques, dont j’ai été averti le matin même. Néanmoins, je pense sincèrement que la majorité des conseillers départementaux restent solidaires des prisonniers politiques catalans. Un gros lacet jaune demeure sur la façade de l’Hôtel du Département et il faut dire que c’est pratiquement le seul édifice public de Catalogne nord où cela existe, quand tous ceux du sud ne l’ont pas encore fait. Chacun peut imaginer que je ne suis pas trop content de ce « décrochage », mais il ne faut pas non plus hurler avec ceux qui cherchent toujours à diviser pour démontrer qu’ils sont les seuls à défendre la cause de la liberté des prisonniers politiques et l’annulation du procès, pour ensuite se faire mousser avec ça. Sur la façade du Département un lacet jaune subsiste. Le mois dernier au cours de la session plénière du Département une motion a été votée pour demander la libération des prisonniers politiques catalans et pour dénoncer le caractère injuste de leur emprisonnement. Voyons plutôt ce qui avance et ce qui est positif! Essayons de promouvoir d’autres choses, par exemple cela fait longtemps que nous n’avons pas organisé de manifestation à Perpignan pour exiger l’annulation du procès des prisonniers politiques et pour manifester notre solidarité. Qu’attendons nous donc!

Em sap greu aquesta decisió, n’he estat advertir al mateix matí, pero penso sincerament que la solidaritat amb els presos politics no ha caducat. Queda un llaç ben gros a la façana del Departement i s’ha de dir que es gairebé l’únic edifici públic de Catalunya nord que te un llaç groc penjat à la façana quan tots els del sud encara no ho han fet. Podeu imaginar que no sóc massa content d’aquest « despenjament » pero tampoc no s’ha de cridar amb qui sempre busca dividir per demostrar que són els unics que defensen la causa de la llibertat dels presos politics i l’anul·lació de Judici i que es fan lluï amb aixo! A la façana del Departement segueix un llaç groc. El mes passat, des de la sessió plenària del Consell departamental ès va fer una crida per l’alliberament de presoners polítics catalans, també es va denunciar el caracter injust del llur empresonament. Mirem el que avança i el positiu i probem de fer avançar altres coses, per exemple fa molt temps que no hem convocat una manifestació a Perpinyà per a sol·licitar l’anul·lació del judici i d’aixo el Departement no han te cap culpa! Que esperem doncs!

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *