Municipales de Perpignan : jamais les communistes n’accepteront de laisser un boulevard à Pujol, Grau ou Aliot.

L’enjeu à Perpignan est simple : aboutir à une liste unique portant la volonté d’un changement démocratique, écologique et social, susceptible de rassembler largement électrices, électeurs et abstentionnistes de gauche. Une liste porteuse d’un programme coconstruit avec la population. Changer Perpignan implique de battre, en mars prochain, la droite de JM Pujol et de R Grau et empêcher l’extrême droite de L Aliot de faire main basse sur la ville, donc d’être dans les deux listes qui arriveront en tête au premier tour. Pour y parvenir l’unique solution est de présenter une seule liste. Dans ce but nous sommes engagés depuis des mois dans une démarche citoyenne visant à rassembler à égalité, citoyens, forces politiques, syndicales et associatives. Nous concevons ce rassemblement sans a priori négatif sur telle ou telle organisation de gauche, progressiste, écologiste, le point de rassemblement étant l’accord avec le projet et la démarche.

Une démarche qui accepte et suscite les contributions de chacun dans le respect des décisions prises en commun sans hégémonie.Nous travaillons sans relâche pour la réalisation de cet objectif et n’acceptons pas les initiatives dangereuses comme ces candidatures sorties des chapeaux parisiens d’individus croyants connaître le département parce qu’ils y ont vécu quelques mois. Elles sont susceptibles d’entraver la nécessité et la volonté de rassemblement permettant d’aboutir à une seule liste citoyenne, de gauche, progressiste et écologiste. Nous nous sommes clairement prononcés pour que la liste soit conduite par une personnalité de la société civile, mais on ne peut exclure d’emblée l’idée qu’elle puisse émaner d’une organisation politique. Aucune de ces deux options ne devant constituer un préalable au rassemblement. Nous participons à l’assemblée citoyenne et soutenons la démarche démocratique de désignation de la tête de liste incluant un débat sur la communauté d’agglomération. Il convient maintenant de mettre rapidement en œuvre dans toute la ville une large démarche de co-construction du projet avec les citoyens et les forces vives qui le souhaitent. Une grande majorité de Perpignanaises et perpignanais désire et aspire à une cité plus solidaire, répondant enfin aux besoins sociaux, environnementaux, démocratiques.Le rassemblement dans une liste unique est la seule solution pour se retrouver en situation de satisfaire ces aspirations légitimes. Les communistes du département et de Perpignan ne se résignent pas à la division et jusqu’au bout agiront pour l’empêcher. Ils invitent celles et ceux qui partagent ce point de vue à intervenir dans le débat par tous les moyens dont ils disposent, (réseaux sociaux, courriers, presse, pétitions, interventions dans les réunions…)

Françoise Fiter en pleine intervention durant l’Assemblée Citoyenne de Perpignan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *