Le mouvement « Gilets Jaunes » a-t-il un avenir? Réponses de Pierre Laurent et communiqué du PCF66

Concernant l’action dite des « gilets jaunes » Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, répond à deux questions de journalistes. Je partage bien évidemment son regard sur le conflit. Voici les questions et les réponses:

Q : Face à la colère sur le pouvoir d’achat et le prix de l’essence qu’exprime la mobilisation des gilets jaunes, qu’attendez-vous du gouvernement ?
Pierre Laurent : Qu’il suspende immédiatement la hausse injuste des taxes sur le carburant, qu’il change de cap sur la revalorisation du pouvoir d’achat, des salaires et des retraites, qu’il ouvre d’autres pistes sur la transition écologique. Emmanuel Macron récolte la colère qu’il a semée en revendiquant avec arrogance sa politique en faveur des premiers de cordée, la suppression de l’ISF, le hold-up de la CSG sur les retraités. Il méprise l’exigence populaire sur le pouvoir d’achat et l’angoisse qui grandit dans les territoires. Il creuse des trous dans le budget avec ses cadeaux fiscaux aux plus fortunés et au capital. C’est toute cette colère qui explose aujourd’hui.

Q: Le PCF est-il solidaire de ce mouvement ?
Pierre Laurent : Oui, nous sommes solidaires de cette colère populaire et nous en désignons les vrais responsables : les grands groupes pétroliers qui continuent d’accumuler des profits considérables sans payer d’impôts à leur mesure, les sociétés autoroutières qui grâce aux privatisations amassent des dividendes totalement indus, la stagnation des salaires imposée pour le profit des grands actionnaires, le recul des retraites… Ce sont ces choix-là qui sont en cause.

Communiqué de la fédération du PCF66:

« La mobilisation des « Gilets jaunes » est au fond une mobilisation pour le pouvoir d’achat. Elle nous interroge sur de nécessaires convergences permettant de rassembler toutes les forces sociales, donner de l’espoir, de la persévérance et une perspective à un mouvement plus global et majoritaire dans les revendications qui s’expriment. Loin de juger ou de donner des leçons de mobilisation, le PCF des Pyrénées-Orientales souhaite une amplification des luttes sociales et populaires sur des bases politiques répondant aux besoins des populations en matière de transformation sociale et environnementale.

La légitimité du gouvernement Macron est posée, mais la réponse au malaise économique et social qui s’exprime est dans un changement de système et un projet alternatif qui doit majoritairement émerger d’un mouvement social et populaire.

Le retour à l’impôt sur les grandes fortunes, la nationalisation des autoroutes et de Total, l’augmentation des salaires, la réduction du temps de travail, les besoins en matière de transports publics, ferroviaires notamment,  la taxation des compagnies pétrolières, des banques, la chasse aux paradis fiscaux…, sont autant de revendications communes à tous ceux qui aujourd’hui sont dans les luttes, que ce soit dans les entreprises, dans les rues ou sur les ronds-points avec les « Gilets jaunes ».

Pour toutes ces raisons, le PCF des Pyrénées-Orientales appelle les femmes et les hommes progressistes, internationalistes, pacifistes, salariés du public comme du privé, sans emplois, étudiants, à se rassembler et se mobiliser pour donner corps aux colères qui s’expriment dans les mouvements sociaux et partout en France. » 

Nicolas Garcia.

Pierre Laurent et Alex Pignon leader communiste et CGT des Postiers de Rivesaltes. Lui et ses collègues ont fait plier La Poste, mais il le paye cher, 3 mois de mis a pied sans salaire, dont un avec sursis. Pierre Laurent, Sénateur de Paris, a promis de faire une intervention au Sénat sur le cas d’Alex Pignon.

 

Une réflexion au sujet de « Le mouvement « Gilets Jaunes » a-t-il un avenir? Réponses de Pierre Laurent et communiqué du PCF66 »

  1. Bonsoir les cdd pour tous ces jeunes on en a ras le bol mis à part les travaux saisonniers. Le pouvoir d’achat est trop bas, les salaires sont trop bas, les loyers augmentent trop souvent presque chaque 3 ans environ comment peut on en s’en sortir si tout augmentent sau les salaires. L’isf à été supprimé. Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *