Le mémorial de Rivesaltes lance à son tour l’année Retirada avec la formidable exposition du photographe suisse Paul Senn!

Dans le cadre des commémorations du 80ème anniversaire de la Retirada, en ce dimanche 3 février, a été inaugurée l’exposition « Paul Senn, un photographe suisse dans la Guerre d’Espagne ».

Certains l’appelle le Capa suisse, il fut un photographe suisse dans la guerre d’Espagne, pendant la Retirada et sous l’occupation. Paul Senn (1901 – 1953) a commencé à visiter l’Espagne en 1930, il s’y rend a plusieurs reprise. Le photographe, y retourne en 1937  en plein conflit provoqué par le soulèvement franquiste, Valence, Madrid et Barcelone… Il a suivi le travail de l’Ayuda Suiza a los niños d’España, la Retirada notamment le passage du Perthus, le Camp de Rivesaltes, la Maternité Suisse d’Elne. Cent cinquante photos choisies par les commissaires de l’exposition Michel Lefebvre et Markus Schürpf, parmi des centaines d’autres déposées à Berne, visibles au Mémorial de Rivesaltes jusqu’au 30 septembre, sans compter les photos qui seront dans l’exposition itinérante que l’on a déjà pu voir au mémorial du Camp d’Argelès le mois dernier. Paul Senn a bien compris, comme le disait le célèbre photographe hongrois Robert Capa, qu’il faut être près de son sujet pour faire de bonnes photos. Il fait passer les émotions, les sensations, la faim, le froid… Il est là comme une hombre et saisit ce qu’il faut saisir pour nous aider à comprendre le vécu de ces indésirables dont beaucoup d’enfants. Des portraits bouleversants qui témoignent. Il ne peut être plus près de ses sujets, car il aime ses peuples d’Espagne (Catalan, Basque, Andalou…) martyrisés pour avoir défendu la république, la démocratie, la liberté… contre les fascistes.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *