Mardi 12 février devant le consulat d’Espagne à Perpignan près de 300 amoureux de la démocratie manifestaient.

Nous étions nombreux mardi 12 février, devant le consulat d’Espagne à Perpignan, pour crier notre colère contre le procès inique des prisonniers politiques catalans. Diverses organisations comme le comité de solidaritat catalana, ceux de défense de la Republica (CDR)les militantes et militants de l’ERC, du PCF, d’Omnium Cultural… étaient tous là pour réclamer justice et liberté et l’annulation du procès de Madrid. Pas un démocrate, pas un républicain ne peut accepter cette violation des droits humains et civiques, sinon cela veut dire que le 80ème anniversaire de la Retirada ne nous aurait rien appris. Celles et ceux qui, comme il y a 84 ans, laissent, sans rien dire ou presque, monter des comportements autoritaires et anti démocratiques seront responsables et coupables de tout ce qui pourra arriver demain chez nous et en Europe.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *