Malgré le pourrissement et l’intransigeance de Macron, les français et les manifestants ne capitulent pas sur le rejet du projet retraite.

Elles et ils étaient encore très nombreux ce jeudi 6 février au départ du parvis de la gare de Perpignan pour exprimer le rejet du projet retraite de Macron, son gouvernement et tous ses députés ou presque. Les françaises et les français non plus n’en démordent pas puisqu’ils sont encore une majorité à rejeter ce projet bestial et inique qui va affecter des millions de travailleuses et travailleurs et aussi l’économie française. Les cheminots, les agents d’Enedis ou de La Poste, les pompiers… ne sont pas seuls contrairement à ce que d’aucun voudraient nous faire croire, plein d’autres professions du privé ou libérales, comme les avocats, sont dans le mouvement. Cet entêtement du pouvoir arrogant et violent coute et coutera cher au pays et aux manifestants et grévistes eux-mêmes. Mais cela ne fait aucun doute il coutera cher à la « Macronie » le moment venu.

Nicolas Garcia.

Les candidates et candidats aux municipales de Perpignan sur la liste de l’Alternative, comme des poissons dans l’eau dans ce mouvement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *