Pour les luttes 2018 a été une bonne année et bien que 2019 soit meilleure à tous points de vues!

Peu de passages à une nouvelle année auront été aussi particuliers ces dernières décennies. Un mouvement, à priori anodin, lancé sur les réseaux sociaux et parti un 17 novembre a bousculé et surpris la société française, le landernau politique, les syndicats…! Pour preuve les Français l’ont classé évènement le plus remarquable de l’année écoulée avant le titre de champion du monde de foot, remporté par l’équipe de France en 2018! Si j’osais paraphraser Gramsci, je dirais que nous sommes dans une période où la Ve République bat de l’aile et la VIe n’arrive pas émerger. Dans cet entre deux il n’est pas exclu que renaissent des bêtes immondes, d’ailleurs elles pointent dangereusement leur nez fielleux un peu partout, du Brésil à l’Italie. Pourtant ces derniers temps, en France, a surtout surgi une aspiration et des revendications populaires, sociales, profondément progressistes pour l’essentiel. Ce mouvement a pris la couleur du jaune mais il est beaucoup plus large. Il a fait émerger une partie de l’iceberg dont la partie visible pouvait être les revendications et propositions portées depuis longtemps par la CGT, le PCF, le NPA, les Verts, Génération.S et autres Insoumis. Un silence organisé, une succession de couacs, un président se cachant et faisant mine de donner d’une main ce qu’il va reprendre de l’autre, « voilà où nous en sommes rendus », regrettait un éditorialiste célèbre au fort accent du sud ouest Basque. Et pourtant le Président n’a pas lâché grand-chose, pour ne pas dire rien… ! Et ses « vœux aux français » n’annonce rien de nouveau!

2018 aura finalement été une bonne année, d’un point de vue des luttes, de la prise de conscience, du niveau des revendications sociales et humaines.

Que sera 2019 ? Espérons qu’elle soit celle qui permette à toutes et tous, quelle que soit la couleur de leurs gilets, de trouver le chemin du rassemblement dans les luttes, la société, les élections, pour enfin mettre en échec ce système et son meilleur VRP du moment Emmanuel Macron. Voilà le vœu que je formule au nom de la fédération du PCF des Pyrénées-Orientales. Vœux que je réitérerai en public devant la presse, mardi 29 janvier à 18h30, au siège du Travailleur Catalan. Enfin tout le monde comprendra qu’en pensant aussi à leurs familles, je souhaite une bonne année 2019 aux prisonniers et exilés politiques catalans, injustement emprisonnés depuis 15 mois et non moins injustement jugés début février. Leurs soutiens ont aussi choisi le jaune comme couleur de ralliement. Tout un symbole !

Nicolas Garcia.

Barrage filtrant des participants au droit de la permanence de Romain Grau, député de LREM de Perpignan.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *