L’intransigeance du maire d’Elne amène les agents grévistes à bloquer les accès de la mairie.

Sept heures et demi ce mardi 31 octobre, scène inhabituelle devant la Mairie d’Elne : quelques dizaines d’agents municipaux en grève bloquent toutes les portes de la Cité Administrative de 8 à 10 h. Ils expliquent à leurs collègues non grévistes le sens de leur action, et lorsque le Maire et son premier adjoint de fait Mr Ferrer, chargé aussi du personnel, tentent de forcer le piquet de grève en faisant appel à la Gendarmerie, ils essaient de les convaincre d’accepter la médiation que l’UD CGT a demandé à Monsieur le Préfet. A noter que les personnels grévistes ont reçu en cette matinée d’action le soutien de leur famille, leurs amis, des collègues en congés cette semaine mais solidaires, et de représentants de syndicats CGT (territoriaux Agly Fenouillèdes, Ministère de l’Intérieur, Hospitaliers, Culture…) dont Jean Claude Zapparty, le secrétaire départemental, soit au total environ 80 personnes… Les élus, « droits dans leurs bottes », n’ont pas daigné tendre la main aux grévistes, et continuent, au mépris des usages et du droit des grévistes, de leurs revendications, et de la population (le service public étant perturbé depuis plus de 3 semaines), à laisser pourrir la situation. On avance, on avance, on avance dans la commune d’Elne… avec celui qui prétend aimer les gens mais ne les rencontre et ne les écoute que très rarement.

Nicolas Garcia.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *