Jeudi 2 novembre manifestation spontanée à 19H00 devant le consulat d’Espagne pour la libération des prisonniers politiques catalans en Espagne.

Ce soir jeudi 2 novembre, 9 ministres (consellers) dont le vice-président du gouvernement de la Generalitat, dont deux femmes, dorment ce soir en prison à Madrid. Ils sont entrés libres ce matin à l’audience nationale et en sont sortis en fourgon cellulaire, sans avoir le temps de prendre leurs effets personnels, de dire au revoir à leur famille respective. Leur faute? Avoir mis des urnes dans les écoles et essayer de traduire leurs résultats en loi, tel que les avait mandatés pour le faire 48% des catalans et une majorité absolue de députés au parlement de Catalunya le 27 septembre 2015. Les catalans comprennent mieux maintenant la décision collective de « mettre à l’abri » à Bruxelles, le Président de la Generalitat et quelques uns de ses consellers (ministres). Comment la vieille Europe peut-elle accepter en son sein, que des responsables politiques légalement élus, sans contestation de qui que se soit, le 27 septembre 2015, soient emprisonnés pour mettre en œuvre leur programme, qui n’a en son temps entrainé aucune remarque de Madrid. Jusqu’à quand l’Europe va-t-elle rester silencieuse face aux dérives antidémocratiques du gouvernement de Rajoy et de l’Etat espagnol en général. Mariano Rajoy, fait monter dangereusement le nationalisme Espagnol tout en confortant l’indépendantisme catalan, qui risque de gagner les élections du 21 décembre avec plus de force encore qu’en septembre 2015. Tous les démocrates sincères doivent réagir en tout ce soir il y a 11 prisonniers politiques en Espagne dont deux depuis une vingtaine de jours. Ce serait une faute impardonnable de ne pas le faire! Un peu partout en Catalogne, à Perpignan, en Espagne et ailleurs des manifestations s’organisent, la plus importante devrait être celle convoqué le 12 novembre prochain à Barcelone, elle devrait être monstrueuses.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *