Jeudi 14 novembre un village revendicatif pour l’hôpital, les EHPAD et la santé publique s’étalait place de Catalogne.

Des dizaines de milliers de professeurs, docteurs, soignants et aides-soignants, acteurs des hôpitaux, des EHPAD (maisons de retraites) et plus largement de la santé publique était en grève jeudi 14 novembre. Partout dans le pays ils signent ou font signer des pétitions, rédigent des lettres ouvertes, multiplient des actions depuis des mois pour exprimer leur ras-le-bol, leurs inquiétudes surtout, face à la destruction de ces outils fabuleux au service du peuple et de la civilisation. E Macron fait mine d’avoir entendu et promet ses propres solutions toujours frappées du sceau du libéralisme, plutôt que de reprendre celles des professionnels et des groupes parlementaires (comme ceux où siègent les députés et sénateurs communistes) qui ont réalisé un tour de France pour entendre et proposer. Voilà qui laisse augurer un grand mouvement social (illimité nous l’espérons) pour la journée d’action nationale le 5 décembre prochain. Noël s’annonce chaud pour Macron, Philippe, le gouvernement et les députés macronistes.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *