Le gouvernement et Macron ont beau essayer de passer en force, la loi sur les retraites est rejeté par 67% des français.

A Perpignan comme ailleurs les salariés ne lâchent rien, certes moins nombreux dans les manifestations, la lutte recueille malgré tout le soutien d’une large majorité de français. Les macronistes doivent payer aux municipales leur volonté de casser la protection sociale et les retraites. Les communistes sont de toutes les actions avec celles et ceux qui résistent.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *