Les gaziers des PO ne veulent marcher ni à la carotte ni au bâton, ils sont en grève et bloquent leur siège départemental.

Nationalement ils sont en grève et comme sur plus de 80 autres sites, ils barrent l’accès à leur lieu de travail ou devrions nous plutôt dire d’exploitation, tant GRDF tire sur la corde de ces agents qui ont encore un statut de droit public. Sur la trentaine de salariés qui bossent encore dans le Gaz pour tout le département, ils sont 16 à faire des astreintes. Sept jour sur sept, 24 heures sur 24, ils sont là pour intervenir en cas de problèmes et on sait combien en matière de gaz le moindre problème peut se transformer en catastrophe. Sur ces 16, deux sont en maladie et personne ne les remplace ce qui fait que le boulot devient impossible. Le PDG de leur entreprise, jadis fleuron du service public français avant que le libéralisme et sa règle de la concurrence libre et non faussée ne sévisse, a prétendu avec mépris pouvoir leur donner une carotte. Du coup le légume est devenu symbole de leur lutte. Ni les salaires (bloqués depuis des années), ni la carrière, ni les primes, ni l’amélioration des conditions de travail ne sont au rendez-vous. Donc ils bloquent leur site situé à Victor Dalbiez – Perpignan et leur détermination est au moins aussi forte que leur exaspération! Nous les avons rencontrés avec Françoise Fiter, vice présidente communiste du Département et le Travailleur Catalan pour leur amener tout notre soutien.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *