Vendredi 17 mai : formidable journée de campagne dans les PO avec Anthony Gonçalves et Laetitia Mauré!

Lui est professeur – oncologue médical – « ça fait moins peur que cancérologue! » dit-il avec une pointe d’humour. Il est 7ème sur la liste conduite par Ian Brossat (PCF) et on comprend mieux pourquoi, après sa prise de parole au meeting du 17 mai aux (bien nommées pour la circonstance) Voiles Rouges de Canet. Anthony Gonçalves, est brillant! Dans son métier cela ne fait aucun doute, mais il l’est en politique et on se dit que la France et son peuple auraient bien besoin d’élus comme lui à Bruxelles. Elle, elle est spontanée, généreuse, battante, syndicaliste CGT, aide à domicile, elle n’a pas froid aux yeux et pas la langue dans sa poche. Ce n’est pas sa soixantième place sur la même liste que son binôme du jour, qui l’empêche de mener campagne tambour battant. Laetitia Mauré vit à Pollestres, avec Anthony Goncalves ils sont la preuve vivante du fait que la liste de Ian Brossat est à l’image sociale, intellectuelle, culturelle de la France… Ils savent de quoi ils parlent, ils bossent pour de vrai, ils luttent… Ils sont comme nous! Comme vous! Le grand combat d’Anthony, à part sauver des vies, c’est la construction d’un pôle public du médicament et l’échelle européenne serait selon lui idéale. Cette proposition permettrait de ne pas vendre, donc de ne pas faire payer par le malade ou par la protection sociale là où elle existe, un médicament des dizaines de milliers d’€uros dont la production n’en coute en réalité que quelques dizaines. Il défend aussi une autre politique de la présence médicale, de la construction de la carrière médicale, la mise en œuvre à l’échelle de l’UE du statut de plus avancée de l’européenne et utilise des formules comme « le service public est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Laetitia nous demande d’essayer de vivre avec 800€ par mois, explique la précarité des gens qu’elle aide chez eux. Une profession d’aide soignante à domicile qu’elle veut continuer d’exercer plusieurs jours par mois malgré ses engagements syndicaux nationaux (il faut bien qu’il y en ait qui défende la profession!). Comme Anthony, elle parle de la vraie vie, des vrais gens, des vraies galères. Ils étaient vendredi 17 mai à 18H30 toutes voiles (rouges bien évidemment) dehors comme l’ensemble de leur liste dont nombre d’observateurs analysent qu’elle sera la surprise de cette élection. Mais comme le disent Ian Brossat, Anthony Gonçalves ou Laetitia Mauré, « mieux vaut compter sur nous et sur toutes celles et ceux qui souhaitent que nous ayons des députés au parlement européen, pour aller chercher les voix une à une dans la dernière semaine, quartier par quartier, rue par rue, maison par maison! »

Ce 17 mai, que cela soit à Rivesaltes aux environs de midi, à Prades après le déjeuner où à Canet le soir! Anthony Gonçalves et Laetitia Mauré ont fait la démonstration que la liste Ian Brossat valait vraiment la peine d’être votée dimanche prochain (26 mai) pour les élections européennes. Probablement la seule dont les candidates et candidat se sont rendus en chair et en os sur le territoire de notre beau département à la rencontre de ses habitantes et habitants.

Nicolas Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *