En exigeant la réouverture de la ligne ferroviaire Villefranche – Perpignan, ils défendent leur moyen de transport quotidien!

Vendredi 28 septembre, elles et ils étaient au moins 250 habitants de toute la vallée de la Têt, pour exiger la réouverture de la ligne de chemin de fer qui relie Perpignan à Villefranche de Conflent. On se souviendra que cette dernière est fermée depuis la mi décembre 2017 à la suite d’un effroyable accident entre un train et un bus scolaire tuant et blessant des dizaines d’enfants. Bien évidemment au départ du parcours de la manifestation, prévue entre la gare de Perpignan et la Préfecture avec un tour en centre ville, les premières pensées, les premiers mots ont été pour les victimes (disparues ou blessées) et leurs familles. Bien évidemment la compassion accompagnait les participants au cortège revendicatif! Bien évidemment chacun aspire à la vérité, à la sanction pour les fautes commises et à l’indemnisation de tous les préjudices. Cependant on ne peut accepter que cette fermeture dure aussi longtemps, qu’autant de personnes soient quotidiennement lésées, que l’on augmente la pollution et les risques d’accidents à cause de la forte augmentation du trafic routier collectif et individuel. A Brétigny Sur Orge, après l’accident qui avait aussi fait beaucoup de victimes, les trains ont circulé à nouveau très rapidement. De même, imagine-t-on que si un accident de ce type arrivait sur une ligne à grande vitesse, le trafic ferroviaire sur celle-ci tarderait 10 mois voire plus à reprendre? Bien sûr que non! Alors pourquoi celle-là! Vendredi à Perpignan les manifestantes et manifestants plaidaient pour la cause commune. Parce que ce train « beaucoup en ont besoin ».

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *