Elne : Les enfants d’Elisabeth Eidenbenz reviennent à la Maternité pour leur journée traditionnelle.

Samedi 9 juin, trois jours avant du 105ème anniversaire d’Elisabeth Eidenbenz, l’association DAME (Descendants et Amis de la Maternité d’Elne) organisait la traditionnelle « Journée des Enfants d’Elisabeth » à la Maternité d’Elna. Montée en partenariat avec la municipalité de l’époque, voilà une petite dizaine d’années que le samedi le plus proche du 12 juin (anniversaire d’ Elisabeth) les enfants nées à la Maternité, leurs descendants, leurs amis, la population d’Elne et l’ensemble des gens intéressés se retrouvent à Elne – Chateau d’En Bardou pour des conférences, présentations d’ouvrages, d’expos, concerts, pic-nic… 2018 a eu lieu en attendant la « grosse » commémoration de l’année prochaine – 1939 – 2019 – 80ème anniversaire de la Retirada et donc de la création de la Maternité . Les évènements ont débuté à 11H30 par le don d’une copie de la plaque de rue posée à Barcelone en ma présence par le premier adjoint de la capitale catalane Gerard Pizzarelo, le 28 mars 2017 dans le quartier de les Corts tout près du Camp Nou. Précisément samedi 9 juin à la Maternité, c’est Augusti Colom, conseiller municipal de Les Corts de Barcelona qui est venu en découvrir le double à la Maternité. Durant les discours chacun a pu mettre en avant l’œuvre d’Elisabeth Eidenbenz. Après avoir salué le travail de l’équipe de Dame Célia, Sergio, Christiane et les autres, j’ai moi-même rappelé son souvenir, de sa naissance le 12 juin 1913 et à sa mort le 23 mai 2011, la disparition très récentes de Ietti, l’amie, véritable ange gardienne qui partagea la deuxième moitié de sa vie, d’Auguste Bohny, François Charpentier, Celia Garcia, Maria Garcia et toutes les autres qui sauvèrent tant de vies entre 1939 et 1944. Enfin j’ai évoqué la situation des migrants aujourd’hui, elle témoigne aujourd’hui  que le travail formidable de cette femme, il y a bientôt 80 ans n’a rien appris aux dirigeants européens : « Si Elisabeth avait à l’époque appliqué les lois en vigueur de nos jours en France et en Europe beaucoup d’entre vous qui êtes nés à la Maternité ne seriez pas là ce matin ». Richard Nieto (technicien municipal) a ensuite présenté une magnifique BD créée par trois artistes Catalans (Roser, Jordi, Maria), inspirée par les retrouvailles des petites Elna (plus de 200 à ce jour) à Barcelona en 2013 au Parc de la Ciutadella à moins que cela ne soit aux « Cotxeres del Palau Robert ».

« Ni Vues, Ni Connues! »

Après la visite par les autorités de la Maternité et le Pic-nic, et alors que la journaliste écrivaine de la revue Historia multipliait les interviews pour un futur numéro spécial, le public participait à une conférence des auteures du livre « Ni Vues, ni Connues » paru en octobre dernier chez Hugo & Cie, déjà à son deuxième tirage. Cet ouvrage, écrit à 21 mains féminines, consacre exclusivement des héroïnes du monde peu ou pas connues, deux pages évoquent Elisabeth Eidenbenz et de son œuvre. Ces auteures où « autrices », comme elles se plaisent à s’appeler, appartiennent au collectif Georgette. Camille Aspar, Ophélie Latil, Marguerite Nebelzstein sont les trois sympathiques et dynamiques jeunes femmes qui sont venues à la Maternité pour présenter leur livre « Ni Vues, Ni Connues ». Quelques élus ont participé à cette belle journée mesdames Auzeil et Fournier adjointes au Maire, Annie Pezin et Roland Castanier élus d’opposition, ainsi que Pierre Aylagas président de la communauté de commune ACVI.

Nicolas Garcia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *