Le Département lance l’année du 80ème anniversaire de la Retirada à Collioure avec une exposition inédite.

Beaucoup de monde samedi dernier au Château Royal de Collioure, propriété du Département, pour le lancement par Hermeline Malherbe au nom de l’institution départementale des manifestations sur le 80ème anniversaire de la Retirada qui auront lieu en 2019. En ce 26 janvier jour de commémoration de la prise de Barcelone par les franquistes, pardonnés mais pas oubliés, ceux qui, il y a dix ans à peine, s’opposaient aux projets ou acquisitions liés à la mémoire des républicains espagnols ou dont les familles ont construit leur fortune sur le dos de cette misère vécue par les 475000 réfugiés venus d’Espagne. Des dizaines d’invités avaient répondu présents pour découvrir la liste des évènements et l’exposition inédite bâtie par Grégory Tuban sur l’un des évènements et des lieux les plus méconnus de la Retirada dans les Pyrénées Orientales. En effet le château de Collioure fut en 1939 transformé en prison politique pour les républicains espagnols, catalans, basques « les rouges » considérés comme les plus subversifs, les plus dangereux pour la République… Française. Dirigeants de l’armée républicaine ; brigadistes internationaux devenus résistants, certains membres de la MOI (Main d’Œuvre Immigrée), dont au moins se retrouvera sur la fameuse affiche rouge du groupe Manouchian, si bien écrite par Aragon (à noter que six autres de cette triste affiche étaient passés par les camps); leaders communistes et anarchistes, syndicalistes, furent traqués dans les camps, fichés par la police et enfermés au Château de Collioure dans des cellules (des cachots) horriblement froides, sans fenêtres et toute en pierre. Membre de la commission départementale participant à la construction encore inachevée de ce «programme départemental annuel », il était intéressant de voir enfin le lancement de cette année exceptionnelle et d’être témoin de la signature des conventions avec les sites déjà retenues (Machado, Mémorial de Rivesaltes, Maternité d’Elne, Camp d’Argelès…) et demain d’autres se joindront à ces premiers partenaires.

Nicolas Garcia.

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Le Département lance l’année du 80ème anniversaire de la Retirada à Collioure avec une exposition inédite. »

  1. Je n’ai pas pu ou su assister à ces commémorations qui me touchent particulièrement.
    Mon Père Julio Just Gimeno, député et ministre durant la République Espagnole est arrivé à Port Vendres , je crois le 31 mars ou 1er avril 1939, avec sa famille, dont moi.
    Ma santé me permet en ce moment, en souvenir de notre arrivée et pour fêter le 14 Avril, qui me tient à coeur, de me rendre à Port Vendres au cimetière, où mon père est enterré, déposer un drapeau républicain qui m’a été offert par l’association républicaine de la Safor, Valencia. Je serais heureuse d’y rencontrer d’autres espagnols qui doivent se souvenir de lui.
    Un salut républicain pour que rien ne s’oublie.
    Alegria Just Pellicer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *